Nathalie Machon

Nathalie Machon est enseignante chercheuse en écologie au Muséum national d’Histoire naturelle depuis 1996, membre de l’équipe URBA du Centre d’Ecologie et des Sciences de la Conservation (CESCO). Après une thèse sur la génétique des populations d’arbres forestiers, elle a été recrutée pour travailler sur la préservation des plantes rares et menacées d’extinction. Avec l’essor de l’écologie urbaine et des sciences participatives, elle s’est peu à peu intéressée à la flore plus commune, celle qui est à la base des écosystèmes et qui est essentielle dans la production de services qui sont essentiels à la qualité de vie des citadins. Elle est créatrice et coordinatrice scientifique du projet « Sauvages De Ma Rue » qui demande au grand public d’inventorier la flore poussant dans les espaces publics. Elle participe à différents programme de recherche ayant pour objectif de caractériser la trame verte urbaine.

Axes de recherche 

Caractérisation des communautés végétales urbaines
Déplacements d’espèces
Services produits par la flore des villes
Préservation de la biodiversité
Dynamique et génétique des populations végétales

Principales publications

M. Omar, N. Al Sayed, K. Barré, J. Halwani et N. Machon, “Drivers of the distribution of spontaneous plant communities and species within urban tree bases, Urban Forestry & Urban Greening, 2018. 

M. Omar, K. Barré, N. Al Sayed, J. Halwani et N. Machon, “Colonization and extinction dynamics among the plant species at tree bases in Paris (France)”, Ecology and Evolution, 2019.

S. Joimel, C. Schwartz, N. Maurel, B. Magnus, N. Machon, J. Bel et J. Cortet, Contrasting homogenization patterns of plant and collembolan communities in urban vegetable gardens, Urban Ecosystems, 2019.

J. Desaegher, S. Nadot, N. Machon et B. Colas, “How does urbanization affect the reproductive characteristics and ecological affinities of street plant communities?”, Ecology and Evolution, 2019. 

G. Martin, V. Devictor, E. Motard, N. Machon et E. Porcher, “Short-term climate-induced change in French plant communities, Biology letters, 2019.

A. Kondratyeva, S. Knapp, W. Durka, I. Kühn, J. Vallet, N. Machon, G. Martin, E. Motard, P. Grandcolas et S. Pavoine, “Urbanization Effects on Biodiversity Revealed by a Two-Scale Analysis of Species Functional Uniqueness vs. Redundancy“, Frontiers in Ecology and Evolution, 2020.  

nathalie.machon@mnhn.fr, URBA, CESCO, MNHN-Sorbonne Université-CNRS, 61 rue Buffon, 75005 Paris


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.