Nadège Pérelle

Nadège Pérelle est doctorante en littérature contemporaine rattachée au laboratoire LISAA de l’Université Gustave Eiffel. Elle mène une thèse financée par le programme IMPULSION de l’I-SITE FUTURE : “Parvis: Paroles de villes”  depuis septembre 2019 sous la direction d’Irène Langlet. Ses recherches se concentrent sur les imaginaires urbains dans les fictions climatiques (cli-fi), genre médiatique qui se construit en contexte d’Anthropocène et hérite d’un imaginaire science-fictionnel hybride (post-nucléaire, post-apocalyptique, catastrophiste). Sa recherche s’attache à explorer la place et le rôle du vivant en contexte urbain et ce dans une démarche interdisciplinaire en puisant principalement dans les méthodologies des études culturelles et de l’épistémocritique. Le corpus intermédial croisera des aires culturelles et géographiques internationales de 1962 à 2019.  (voir le projet de thèse sur le carnet  : https://parvis.hypotheses.org/651). Elle possède une double licence en lettres modernes et études cinématographiques (Université Rennes II) ainsi qu’un master en études culturelles internationales (Le Mans Université) obtenu après avoir soutenu un mémoire intitulé “L’humain et le non-humain dans L’Ancolie de Jean- Loup Trassard : Pour une lecture écopoétique”.

Axes de recherche 

Science-fiction
Fictions médiatiques
Ecocritique
Imaginaires urbains
Fictions de l’Anthropocène


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.