Jonathan Barkate

Agrégé de lettres modernes, doctorant en littérature française à l’Université Gustave Eiffel, sous la direction de Gisèle Séginger, il travaille sur l’écriture de l’histoire dans les œuvres de Romain Gary, Joseph Kessel et André Malraux. Après un contrat doctoral et quatre années d’ATER pendant lesquels il a enseigné en licence et en master, il est en poste en lycée et il achève sa thèse, tout en conservant une charge de cours à l’université.

Axes de recherche

L’écriture de l’histoire
Littérature factuelle et littérature fictionnelle
Histoire et mémoire
Les intellectuels et la littérature engagée
La critique génétique

Principales publications 

Les représentations de la guerre d’Espagne, direction d’ouvrage, collection numérique du LISAA, « Mémoire et territoires », n° 2, février 2017, 284 p.

« Joseph Kessel et l’histoire au présent continu », Revue d’histoire littéraire de la France, 1 | 2018, p. 149-163.

« Kessel reporter : de la chose vue à la chose lue », Arts et Savoirs, n° 8, avril 2017.

« Les Cerfs-volants ou la mémoire historique de Romain Gary », Revue d’histoire littéraire de la France, 2 | 2016, p. 409-424.

« Clara au pays de Malraux : de l’autre côté du miroir des limbes », dans Caroline Trotot, Claire Delahaye, Isabelle Mornat (dir.), Femmes à l’œuvre dans la construction des savoirs. Paradoxes de la visibilité et de l’invisibilité, collection numérique du LISAA, « Savoirs en texte », n° 4, février 2020, p. 197-213.

« Les témoins de Malraux », dans Martine Boyer-Weinmann et Jean-Louis Jeannelle (dir.), Signés Malraux. André Malraux et la question biographique, Paris, Classiques Garnier, 2016, p. 117-140.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.