Carmen Husti

Carmen Husti est ingénieur de recherche au laboratoire LISAA, responsable éditoriale de LISAA éditeur. Ces dernières années, elle a travaillé sur les liens entre les sciences naturelles et la littérature du XIXe siècle, plus particulièrement chez Jules Verne.

Dans le programme URBANATURE, elle étudiera les aspects de la ville et du paysage urbain chez des écrivains comme Guy de Maupassant, Jules Verne et Albert Robida.

Axes de recherche 

Savoirs du vivant et littérature au XIXe siècle

Principales publications 

« Romans d’anticipation et vulgarisation scientifique. Les enjeux du dialogue éditorial Verne-Hetzel», Arts et Savoirs n° 14, 2020, Styles de pensée, pensées du style. Écrire le vivant au XIXe  siècle.

« La zoologie vernienne entre science et imaginaire. L’exemple des Enfants du capitaine Grant », Mirosław Loba, Barbara Łuczak, Formes du vivant, formes de littérature, Filologia Romańska n° 72, 2019.

« La pluralité des races humaines de G. Pouchet : l’imaginaire des discours scientifiques », Studia Romanica Posnaniensia 44/4, 2017, p. 81-94, Adam Mickiewicz University Press.

« Voyage à la recherche du chaînon manquant de l’évolution. L’exemple du Village aérien de Jules Verne », Arts et Savoirs, n° 7, 2016, Littératures et savoirs du vivant.

« Les limites de l’humain dans quelques voyages extraordinaires »,  « Textes, Territoires, Technologies. Un autre Voyage extraordinaire » qui s’est déroulé du 13 au 16 avril 2016 à Huesca en Espagne.

« Jules Verne, vulgarisateur de l’histoire naturelle. L’exemple de Voyage au centre de la Terre », Penser le vivant Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2017.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.