Yohann Ringuedé

Agrégé de lettres modernes, lauréat du prix de thèse de l’association Maison d’Auguste Comte et de l’Université Paris Est, Yohann Ringuedé est docteur en lettres modernes des université Gustave Eiffel et Bâle (Suisse). Sa thèse interroge l’influence structurelle des sciences et des pratiques scientifiques dans les entreprises de modernisation de la poésie de la seconde moitié du XIXe siècle, d’un point de vue principalement formel. L’ouvrage qui en est issu, intitulé Une crise du moderne. Science et poésie dans la seconde moitié du XIXe siècle paraîtra en 2021 aux éditions Hermann. Il travaille actuellement sur les rapports complexes qu’entretiennent la versification tout au long du XIXe siècle avec l’engagement politique et social.

Axes de recherche 

Epistémocritique 
Vulgarisation 
Science et poésie 
Versification
Poésie et politique 

Principales publications 

La Découverte scientifique dans les arts, dirigé par Azélie Fayolle et Yohann Ringuedé, premier numéro de la collection en ligne à comité de lecture du laboratoire LISAA intitulée Savoirs en texte

« Des coups de marteau dans la langue des dieux : mettre en vers le technolecte en un siècle positiviste », Un territoire en partage. Littérature et sciences au XIXe siècle, Elsa Courant et Romain Enriquez (dir.), coll. « Épistémocritique », 2018. 

« Des vers amoureux des étoiles, le rôle de l’astronomie dans les vers de Louis Bouilhet », Cahiers Flaubert-Maupassant 2016, no 32, p. 59-74.

« Biologie et fantastique : la métamorphose dans les récits brefs de Jules Verne », Les Métamorphoses, entre fiction et notion, Juliette Azoulai, Gisèle Séginger et Azélie Fayolle (dir.), collection en ligne Savoirs en Textes (no 3), 2019, p. 281-301. 

« “Il est des tons plus graves” : Poétologie de l’engagement chez Marceline Desbordes-Valmore », revue J’écris pourtant, no 4, Pierre Loubier et Vincent Vivès (dir.), 2020.

Une crise du moderne. Science et poésie dans la seconde moitié du XIXe siècle, Hermann, 2021.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.