Virginie Tahar

Virginie Tahar est maîtresse de conférences en littérature contemporaine au LISAA (Littérature, savoirs et arts), à l’Université Gustave Eiffel, où elle dirige la licence Lettres, Création et Numérique. Spécialiste de l’Oulipo contemporain et des littératures à contraintes, elle oriente actuellement ses travaux vers l’écriture de la ville, en particulier à travers des démarches de recherche-création. Elle coordonne notamment des actions dans le cadre du projet E3S autour de l’éco-quartier LaVallée à Châtenay-Malabry, une résidence d’écriture dans le cadre du projet Parvis sur les imaginaires de la ville du futur, et des ateliers d’écriture avec l’écrivain Pierre Senges dans le cadre du projet Urbanature.

Axes de recherche

L’Oulipo
Les littératures à contraintes
Littérature et mathématiques
L’écriture des lieux
La recherche-création

Principales publications

Virginie Tahar, La Fabrique oulipienne du récit. Expérimentations et pratiques narratives depuis 1980, Paris, Classiques Garnier, 2019.

Virginie Tahar, « Les oulipiennes sont-elles des oulipiens comme les autres ? », Femmes à l’œuvre dans la construction des savoirs. Paradoxes de la visibilité et de l’invisibilité, dir. C. Trotot, C. Delahay, I. Mornat, LISAA éd., coll. « Savoirs en texte », 2020.

Virginie Tahar, « Le projet poétique planétaire de Jacques Jouet : une contrainte déraisonnable », Catalonia n° 22, « L’écriture sous contrainte dans les littératures catalanes et françaises » [en ligne], dir. Monica Güell et Christelle Reggiani, 2018, p. 49-61.

Virginie Tahar, « PEREC (Georges) [1936-1982] », Dictionnaire Flaubert, dir. Gisèle Seginger, Paris, Honoré Champion, coll. « Champion Classiques », 2017, p. 1125-1128.

Virginie Tahar (dir.) et Caroline Renouard (dir.), Arts et savoirs, n° 5, « Sciences (et) imaginaires », 2015.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.