Gisèle Seginger

Ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure, elle est actuellement professeur à l’université Gustave Eiffel, membre senior de l’Institut Universitaire de France et directrice de programme à la Fondation Maison des Sciences de l’Homme de Paris (depuis 2011). Elle a fondé un laboratoire pluridisciplinaire en 2004 (LISAA – Littératures, Savoirs et Arts), les collections « Formes et Savoirs » (Presses universitaires de Strasbourg), « Savoirs en texte » (LISAA Éditeur) et la revue en ligne Arts et Savoirs.

Axes de recherche

Épistémocritique
Littérature française du XIXe siècle, sciences de la vie et de la terre, écologie
Littérature et histoire
Études flaubertiennes et balzaciennes

Principales publications 

Littérature française et savoirs biologiques au XIXe siècle. Traduction, transmission, transposition (co.dir avec Th. Klinkert), Berlin, De Gruyter, 2020.

Biolographes. Mythes et savoirs biologiques dans la littérature française du 19e siècle (co.dir avec Th. Klinkert), Paris, Hermann, 2019.

Biological Time, Historical Time, (co-dir. Avec N. Bender), Brill, Leyde, 2019.

Les Métamorphoses entre fiction et notion (co-dir), coll. « Savoirs en texte » (dir.), LISAA Éditeurs, OpenEdition, 2019.

Animalhumanité. Expérimentation et fiction : l’animalité au cœur du vivant, coll. « Savoirs en texte » (dir.), LISAA Éditeurs, OpenEdition, 2018.

Penser le vivant (codir. avec Ch. Maillard, L. Dahan-Gaida, L. Talairach), coll. « 54 », Éditions de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme de Paris, 2017.

Dictionnaire Flaubert (dir.), Paris, Honoré Champion, 2017.

Un lyrisme de la finitude. Musset et la poésie, Paris, Hermann, 2015.

Flaubert. Une poétique de l’histoire, Presses universitaires de Strasbourg, 2000.

Site Internet 

Flaubert – 2021-2031 (hypotheses.org)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.